Pizzeria Stracciatella


Les origines de la pizza: Egypte, Grèce, Rome.


Pizzeria Stracciatella a 42 ans d'existence, quant à la pizza, elle a trois mille ans d'histoire.Venant  des anciens pains plats ou tartes préparées sur les pierres brûlantes. C'était une sorte de “pizza” consommée sous forme de tarte ou de pain plat lesquels étaient les premiers types de pains mangés par l'homme, qui n'utilisait pas encore de levain. Ce fut seulement après la découverte de la levure par les égyptiens que les pains plats à base de levain ont été consommés. Le terme de pizza vient du mot latin “pinsa” qui est le participe passé du verbe latin “pinsere”, signifiant “étaler”.

De l'Egypte à la Grèce Classique, à l'ancienne Roma et Pompei on peut retrouver une multitude de plats dont la composition et la cuisson font penser à celle de la pizza.


Dans l'antique Egypte il était d'usage de célébrer l'anniversaire du pharaon en mangeant une fouace assaisonnée avec des herbes aromatiques. Hérodote nous a transmis des recettes babyloniennes et au VII siècle Archiloque, le poète soldat, dans certains vers nous dit qu'il avait dans la lance, sa "fouace pâteuse", le principal aliment des soldats.

La Grèce classique est riche d'exemples nous faisant penser à la pizza ou du moins, à son archétype: les fouaces étaient un aliment diffus et populaire dans toute l'Antiquité Classique.

En ce qui concerne les différents types de pizza, nous avons nombreux témoignages des écrivains grecs: la "maza" en grec ancien, par exemple.

Nous retrouvons ponctuellement des témoignages dans le monde latin ou dans la Rome antique, la "placenta", l' "offa" , un mélange d'eau et d'orge, la céréale à la base de l'alimentation des latins.
La pizza, si on laisse de côté ses origines fantaisistes et hypothétiques, est donc un aliment typique des cultures du bassin méditerranéen. Et dans une de ces reine méditerranéenne, Naples, la pizza trouvera son point de départ pour une diffusion planétaire.

                                        

                    Le Moyen Age

  Nombreuses sont les traces de ce plat qui, les siècles passant, ressemble de plus en plus à sa forme actuelle. Même au Moyen Age et à la Renaissance, la pizza oscille entre le goût aristocratique et l'usage populaire, entre les banquets royaux et le cantines de pauvres. Le mot "pizza" était déjà connue à l'époque du Haut Moyen Age et durant les siècles suivants on retrouve plusieurs formes locales de ce terme qui indiquent des variations culinaires sur le thème, du sucre au salé avec différentes méthodes de cuisson. Les Lombards, descendus en Italie méridionale après la chute de l'Empire Romain, ont apporté avec eux la bufflesse, que une fois acclimatée dans les régions du Latium et de la Campanie, a produit du lait pour la fabrication de la mozzarella.

La découverte du Nouveau Monde à l'Epoque Moderne apporte des éléments plus importants de la pizza, indispensables aujourd'hui: La tomate.

Après la période de méfiance initiale, la tomate fit son entrée triomphale dans la cuisine italienne et surtout dans la cuisine napolitaine.
La pizza en saura la bénéficiaire illustre et ressemblera de plus en plus aux formes que nous connaissons.


La pizza entre le XVIII et le XIX siècles


C'est surtout entre les XVIII et le XIX siècles que la pizza s'impose comme le plat préféré du peuple napolitain, faisant partie intégrale de la tradition culinaire de cette ville.

C'est à cette époque que l'on définit les caractéristiques principales de la pizza et les lieux qui lui rendirent hommage :Les pizzerie.

Au 18ème siècle la pizza est cuite en four à bois et vendue dans les rues et les ruelles de la ville: Le garçon boulanger tenait en équilibre sur la tête une poêle et apportait directement les pizze déjà confectionnées avec différents ingrédients et assaisonnement, aux acheteurs potentiels après les avoir avertis de son arrivée avec des bruits caractéristiques. Aux 18ème et au 19ème siècle on prend également l'habitude de déguster la pizza près de fours et pas seulement en route ou chez soi. Ceci montre combien ce plat devenait apprécié par le peuple napolitain qui en fait un de ses plats principaux: nait également la pizzeria sous la forme que nous connaissons et on détermine les caractéristiques physiques de la pizzeria actuelle et son environnement.
Le four à bois, le comptoir de marbre la pizza où est travaillée, l'étagère exposant les ingrédients qui servent à composer le différent type de pizza, les tables où les clients les dégustent, le comptoir extérieur où les pizzas sont vendues aux passants: tous les éléments qu'on retrouve aujourd'hui dans les pizzerias napolitaines.


Naissent les premières dynasties de pizzaioli: en 1780 est fondée la pizzeria "Pietro e Basta così" dont la tradition, après deux siècles a été suivie par l'Antique Pizzeria Brandi.

Entre le goût aristocratique (le roi Ferdinand II de Bourbon aimait les pizzas de 'Ntuono Testa dans la montée Sainte Teresa) et le plaisir du peuple, la pizza dévient le plat quotidien des napolitains.

Pendant tout le 19ème siècle, les pizzaioli, continuent à offrir aux citoyens de nouveau type de pizza à tous prix. La pizza entre définitivement dans le folklore du peuple napolitain en devenant un symbole.

Les témoins et les mémorialistes des coutumes du peuple napolitain, mais aussi des écrivains et musiciens, de Mathilde Serao à Salvatore di Giacomo, à Libero Bovio et Raffaele Viviani, ne manquent pas de faire remarquer et de célébrer la présence de ce plat dans la vie du peuple.

Après les Bourbons même les nouveaux rois d'Italie, les Savoie, montrèrent qu'ils appréciaient les pizzas napolitaines et laissèrent un témoignage dans l'histoire de la pizza. L'Antique Pizzeria Brandi garde un document avec la signature du "Dévot Galli Camillo, Chef des Services de Table de la Maison Royale" en juin 1889 dans lequel on remercie S.G. Raffaele Esposito de la pizzeria "Pietro e Basta così" pour les pizzas qu'il avait préparé (dont la célèbre tomates et à la mozzarella en honneur de Sa majesté la Reine Margherita) et qui ont été très appréciées.

La pizza aux tomates et à la mozzarella fût alors baptisé "Pizza Margherita" par ce pizzaiolo Raffaele Esposito, sous lequel cette pizza est universellement connue encore aujourd'hui.

Le début du nouveau siècle voit la pizza prête à sa diffusion à l'échelle nationale et mondiale, au-delà des frontières napolitaines que nous connaissons. La pizza a conquis les palais de l'Europe, à l'Amérique et au Japon en devenant (sans exagération) patrimoine de toute l'humanité.

Alors si cette histoire vous a mis l'eau à la bouche, l’équipe vous attend à la  Pizzeria Stracciatella, pour une délicieuse pizza maison.